Il existe souvent des confusions en ce qui concerne le rôle d’un jardinier ainsi que celui d’un paysagiste. Il convient de noter que leurs tâches sont tout à fait différentes, malgré la complémentarité. Chacun d’eux tient une place importante et a ses propres connaissances et aptitudes. Les principaux éléments suivants font partie de leurs caractéristiques spécifiques.

Les différences en matière de définition

Un paysagiste constitue un professionnel qui s’exerce dans la création, l’entretien et l’aménagement des végétaux et des espaces verts. Son rôle n’est pas limité à la tonte, au désherbage et à la plantation des arbustes d’un jardin. Habituellement, un paysagiste s’occupe de la création d’un projet et de l’apport des réponses aux besoins de chaque circonstance et chaque client.

Quant au jardinier, il s’agit d’un professionnel en charge du bien-être et du maintien de l’aspect d’un espace vert. En effet, il a le devoir de bien maîtriser plusieurs compétences, notamment le savoir des besoins et des caractéristiques de chaque végétal. De plus, un bon sens de relation avec les clients offre une communication facile avec ceux-ci.

Les principaux rôles d’un paysagiste

Un paysagiste est la personne qui se charge du paysage. En effet, son métier est un secteur qui combine un certain nombre de disciplines, telles que l’architecture et la biologie végétale. Certaines personnes l’appellent également un architecte paysagiste. De toute manière, c’est le professionnel idéal à contacter lorsque l’on recherche un créateur de jardin en Seine-et-Marne afin d’aménager son extérieur. Avant tout, il procède à l’étude du projet dans son ensemble afin de déterminer les diverses options possibles et à la conception des plans.

Un paysagiste tient un rôle indispensable dans l’apport des conseils sur les méthodes et les endroits parfaits pour chaque élément. Il a le devoir de satisfaire ses clients dans le cadre de la visibilité de l’espace, ses avantages en termes de santé ainsi que l’absorption des bruits.

Les principales tâches et responsabilités d’un jardinier

Différentes, mais complémentaires, les missions d’un jardinier sont de se charger de l’entretien d’un jardin. D’ailleurs, il peut notamment s’occuper de la semence et de la plantation dans un espace vert. Plus précisément, un jardinier constitue un professionnel de terrain qui doit être très actif. Par rapport à un paysagiste, il y a une légère différence en ce qui concerne ses prestations. Il peut être contacté pour préparer le sol, se charger du gazon, arroser, planter des nouvelles végétales, tailler des herbes, entre autres. Certains jardiniers peuvent même débroussailler, ramasser les feuilles mortes et déneiger les accès, lors de l’hiver. Cela signifie qu’ils sont ouverts à une multitude des tâches, concernant tous les travaux relatifs au jardinage.

En effet, le rôle principal d’un jardinier consiste à la préservation de la longévité et de la santé d’un aménagement extérieur. Il succède aux travaux du paysagiste, en intervenant de manière périodique.

Le choix entre ces deux professionnels en fonction de la circonstance

En réalité, pour une personne qui dispose déjà d’un jardin, mais qui souhaite son entretien et le maintien de son état, il doit faire appel à un jardinier. En revanche, dans un projet de la création d’un nouveau jardin ou de la rénovation d’un espace vert, on doit contacter un paysagiste. Grâce à ces deux concepts différents, on peut remarquer la différence et la complémentarité de ces deux métiers. Il convient de préciser que certains professionnels exercent simultanément ces métiers. Dans cette optique, ils sont appelés un jardinier-paysagiste. Plutôt qu’un simple artisan, ce domaine est fréquemment adopté par les entreprises. Grâce à cette double capacité, elles sont capables de réaliser simultanément tous les travaux.

La différence en termes de prestations entre ces deux métiers

En général, un paysagiste est rémunéré à l’heure et à l’estimation. Dans ce cas, ses prestations dépendent considérablement de :

  • Sa réputation : cela peut s’agir d’un simple paysagiste ou d’un architecte paysagiste
  • La taille du chantier
  • L’ampleur des travaux
  • Les matériaux nécessaires
  • La localisation du chantier

Concernant les prestations des jardiniers, elles peuvent dépendre :

  • De ses expériences
  • De la saison
  • Du matériel nécessaire pour l’exécution des travaux
  • Du type de travaux
  • De la fréquence de l’intervention

Des différentes étapes à parcourir pour devenir un jardinier et un paysagiste

Afin de définir un jardinier-paysagiste, le suivi des années d’études est incontournable. Parmi les parcours que l’on peut suivre, il est possible de choisir entre le CAPA Aménagements paysagers, le Baccalauréat professionnel en Aménagements paysagers et le BPA Aménagements paysagers. Par la suite, on peut se procurer divers certificats de spécialisation, permettant de se spécialiser dans un secteur préféré.

Pour devenir un paysagiste, il faut envisager des années d’études, à la suite de l’obtention du baccalauréat. Cela commence par le BTS en aménagements paysagers, comme au sein de l’ENS du Paysage, permettant de joindre l’équipe d’une entreprise paysagiste. L’acquisition des expériences permettra de devenir un paysagiste qualifié.

5/5 - (1 vote)