Plan Autocad

Un plan Autocad peut s’avérer lent et il existe de nombreuses raisons qui font qu’il devient inexploitable. Au-delà du matériel utilisé (un bon ordinateur est essentiel pour l’utilisation d’Autocad avec une bonne mémoire vive, une carte mère récente et une bonne carte graphique), une mauvaise utilisation d’Autocad peut endommager son exploitation. Cela peut être dû :

  • – Applications tierces (développements annexes)
  • – Fichier AutoCAD généré/modifié par un logiciel autre qu’AutoCAD (logiciel compatible)
  • – Fichier AutoCAD utilisé/modifié de manière répétée durant des années
  • – Accélération matérielle (problème de pilote graphique)

Alors que faire quand ce cas se présente ? Plusieurs solutions s’offrent à vous et nous allons vous le détailler ici. Vous pouvez également consulter notre revue complète sur le logiciel Autocad.

L’importance de nettoyer son plan Autocad

Lorsque vous récupérez des plans de l’extérieur, il est très important d’accomplir différentes tâches de nettoyages.

Récupérer à la 1ère ouverture du plan

Plutôt que d’ouvrir le fichier simplement, utiliser “Utilitaires de dessin” puis “Récupérer”. Ouvrez le dessin en contrôlant et en réparant les erreurs éventuelles. Enregistrer sous le fichier avec un indice afin de garder l’original et de faire l’analyse du fichier sur une copie.

Listes d’échelles

Les listes d’échelles sont liées aux objets annotatifs. Elles sont apparues avec la version 2008 d’AutoCAD. Les listes d’échelles anormales sont en grande majorité issues de cette version d’AutoCAD et lors de l’ouverture (récupération), si le fichier contient un nombre anormal de listes d’échelles AutoCAD vous proposera de les nettoyer.

(AutoDESK fournit un outil nommé « Scale List Cleanup Utility », qui permet de nettoyer les listes d’échelles en masse, c’est-à-dire en traitant une liste de fichiers et/ou de dossiers)

Applications enregistrées (RegApps)

Les RegApps sont des objets sauvegardés dans le dessin lié aux applicatifs (LISP, C#, etc…). Aucun message n’apparaitra à l’ouverture d’un plan contenant un nombre anormalement élevé de RegApps, vous devrez donc les nettoyer vous-même. Pour ce faire, lancer la commande –purger, puis l’option « appsenReg » (r), puis * et enfin N.

Eléments DGN

Les éléments DGN sont issus de l’importation d’un fichier MicroStation (.dgn) dans un fichier AutoCAD et tout comme les RegApps, vous devez les nettoyer vous-même. Pour ce faire, lancer la commande –purger, puis l’option « données non référencées » (NC).

(Cette option de la commande –purger n’est disponible qu’à partir d’AutoCAD 2015. Dans les versions précédentes vous devez télécharger un applicatif fournit par AutoDESK à charger dans AutoCAD)

Les listes d’échelles, les RegApps ainsi que les éléments DGN, se comportent comme des métastases. Elles se transmettent d’un plan à l’autre. Il suffit d’appeler en XRef dans le plan A.dwg (sain) le plan B.dwg (contenant des listes d’échelles et/ou des RegApps, DGN) pour que le plan A.dwg devienne corrompu. Un simple copier/coller de B.dwg vers A.dwg peut corrompre le plan A.dwg.

Il est donc très important de nettoyer tous les plans reçus séparément.

Purge globale

Un plan AutoCAD est susceptible de contenir de nombreux éléments non référencés (Définitions de blocs, claques, styles de côtés, etc…). Pour nettoyer tous ces éléments lancer la commande « -purger » avec l’option « Tout » (TO), puis * et enfin N.

Éléments AEC

Les éléments AEC sont issus d’AutoCAD Architecture. La commande « -EXPORTTOAUTOCAD » permet non pas de nettoyer le plan courant mais de créer un nouveau plan propre. Après avoir lancé la commande, vérifier l’option « Lier » qui doit être à « Non ». Ensuite dans l’option « Format » préciser le format voulu. L’option par défaut de la commande « Entrer le nom du fichier » vous proposera le chemin du fichier à créer. Par défaut la commande vous proposera un nom avec le préfix ACAD. Vous pouvez modifier le préfix et/ou le suffixe dans les options correspondantes.

In fine, le fichier généré par la commande « -EXPORTTOAUTOCAD » sera donc le fichier a utiliser dans votre projet.

Il faut toujours analyser le fichier reçu d’un plan Autocad

Une fois la récupération et le nettoyage effectué l’analyse du plan peut commencer.

SCU, Origine et Unités, Format, Eléments en Z

Activer l’icône SCU si elle ne l’est pas (Onglet Vue puis Groupe de fonctions Coordonnées puis Afficher l’icône SCU à l’origine ou Afficher l’icône SCU) ou modifier via la ligne de commande la variable « UCSICON » à 3.

Se mettre dans le SCG (Système de Coordonnées Générales) : Onglet Vue Groupe de fonctions Coordonnées. Vous pouvez aussi faire un clic droit sur l’icône du SCU et cliquer sur « Général ».

Identifier l’origine, soit via l’icône SCU, soit en traçant une ligne avec 0,0,0 comme premier point. Attention aux fichiers dont l’origine est lointaine, coordonnées Lambert ou point d’origine d’un site, supérieure à 10 000 unités. C’est une source de problème potentiel lors des échnages et occasionne quelques imprécisions.

Vérifier l’existence des SCU, et regarder le SCG.

Trouver en quelle unité a été réalisé le fichier, via la commande MESURERGEOM (Onglet Début pui Groupe de fonctions Utilitaires puis Liste déroulante Mesurer) : m, cm ou mm.

Aller dans contrôle des unités (Utilitaires de dessin puis Unités), vérifier le type, décimal, et la précision, indiquer éventuellement l’unité utilisée dans le fichier pour les insertions.

Via l’affichage ou les vues 3D, passer de « Haut » (dessus) à « Face » (avant), pour vérifier que tous les éléments sont en Z=0, : On ne doit voir qu’une ligne. (Onglet VueGroupe de fonctions Vues ou le ViewCube)

Les calques

Ouvrir la boîte de dialogue Gestionnaire des propriétés des calques, regarder la liste. (Ongle Début puis Groupe de fonctions Calques). Si certains calques sont verrouillées, gelées, etc., enregistrer un état de calque Reçu, puis activer, dégeler et déverrouiller tous les calques, et enregistrer cet état comme complet.

Refaire un zoom étendu, et une vue de face.

Revenir au gestionnaire des propriétés de calques, regarder s’il existe des filtres et des états.

Puis utiliser « parcourir les calques » pour visualiser leur contenu.

Regarder également si le fichier utilise les CTB ou les STB pour le tracé, colonne tracer du gestionnaire de calques.

Les éléments du fichier

Sélectionner tous les éléments du dessin (Ctrl+A ou Onglet Début puis Groupe de fonctions Utilitaires), et via la palette Propriétés, regarder quels sont les éléments utilisés : Lignes, cercles, blocs, textes, côtes, hachures, etc.

Design Center

Utiliser le Design Center (Ctrl+2 ou Onglet Vue puis Groupe de fonctions Palettes), onglet Dessins ouverts, pour visualiser les blocs insérés dans le fichier.

Regarder également les différents styles du fichier : Texte, côte, tableau et repère multiple.

Visualiser ces styles au moyen des gestionnaires propres à chaque style.

Les éléments insérés

Ouvrir le gestionnaire des références externes, et regarder la liste des éléments insérés, notamment les fichiers DWG appelés en XRéf, et les images insérés. (Onglet Vue puis Groupe de fonctions Palettes)

Détacher tout ce qui ne vous servira pas dans le fichier.

Les présentations

Ouvrir les onglets présentations, et via le gestionnaire de mise en page, analyser : Imprimante/traceur, format, échelle, table de style de tracé, etc. Ne pas oublier le driver DWG to PDF.pc3, bien utile.

Autodesk 3DS Max

Vérifier les différents éléments du plan Autocad

Si un plan persiste à rester lent voir à fermer inopinément malgré tous les interventions de nettoyages, certains points peuvent être vérifiés.

 Accélération matérielle

Si vous constatez des lenteurs, lorsque vous dessinez ou simplement lorsque vous déplacez votre curseur, cela peut être du à l’accélération matérielle. En effet, le bon fonctionnement de l’accélération matérielle est directement lié à la compatibilité d’AutoCAD avec votre pilote graphique. Dans la barre d’état d’AutoCAD, vous trouverez une icône qui permet, via un clic droit, de configurer l’utilisation de l’accélération matérielle.