Naviswork

Le métier d’architecte touche tout ce qui est construction, réhabilitation ou reconversion de tout type de bâtiments : immeuble, maison basse, hôpital, logements sociaux, établissements publics…

L’architecte est le professionnel chargé de certaines phases pour la réalisation de l’ouvrage dès la conception à la livraison. Il tiendra aussi compte des aspects techniques et financiers. Mais quelles sont les études à suivre et en combien d’années pour exercer ce métier ? Quelles sont les qualités et les compétences requises afin d’être un bon architecte ? Détails.

5/5 - (1 vote)

Le métier

Qu’il s’agisse de construire ou de réhabiliter une maison ou un bâtiment, la tâche est immense et nécessite un savoir-faire et des connaissances spécifiques. De l’élaboration des plans à la livraison du produit, la conception et l’exécution du projet reviennent à l’architecte qui en est le maître d’œuvre.

  • Son rôle est d’assurer la gestion de tout ce qui touche le fait de bâtir que ce soit dans le domaine public ou privé, et ce pour des bâtiments que ce soit à usage commercial, sportif, industriel ou d’habitation.
  • L’architecte doit disposer de compétences artistiques, techniques, juridiques, mais aussi en gestion financière et en management.

L’architecte prend sérieusement en compte les attentes et les besoins de son client. Avant de dessiner le plan qui est son outil de travail de base, il effectue des analyses de faisabilité en respectant les règles d’urbanisme en vigueur et en considérant le budget alloué au projet.

La mission de l’architecte peut bien s’arrêter à cette étape ou aller bien au-delà où il sera, par exemple, amené à gérer l’intégralité du projet et à accompagner chaque étape : montage du dossier financier, réalisation des démarches administratives, réponses aux appels d’offres, négociations diverses… L’architecte garantit la réussite du projet avec un total respect des délais impartis.

Quelles études pour devenir architecte ?

Les études pour devenir un architecte professionnel démarrent après le bac. Pour s’y lancer, il n’est pas seulement question d’être bon en dessin ou en maths. Il faudrait avant tout en être passionné. Il faut également être avide de connaissances, être curieux et avoir envie de se fonder une culture diversifiée.

Les cours proprement dits ne suffisent pas, il faut lire et se documenter, se rendre dans des expositions quelle qu’en soit la nature, s’intéresser à l’art et à la mode et être à l’affût des tendances.

Dans toute la France, plusieurs institutions supérieures dispensent les formations indispensables au métier. Il faut réussir les trois années d’études afin d’obtenir le premier diplôme en architecture. Par ailleurs, pour décrocher le diplôme d’Etat, il faut effectuer et réussir deux années supplémentaires. La sixième année permettra d’obtenir une habilitation afin d’exercer la maîtrise d’œuvre en votre nom propre et s’inscrire à l’Ordre des architectes.

Les études sont divisées en deux cycles :

  • Le DEEA est un cycle de 3 ans consacrés à la découverte et à l’acquisition des fondamentaux : géométrie, sciences et techniques, informatique, sciences et techniques, analyse urbaine, projet urbain et architectural, droit … Les études peuvent s’arrêter là et l’étudiant commencer à exercer le métier, mais à ce stade, le diplôme est basique et ne permet pas de percer dans le secteur.
  • Le DEA dure 2 ans. C’est durant ce cycle que vous devez effectuer des recherches et réaliser un travail personnel. C’est durant cette période également que vous allez effectuer votre stage qui devrait durer au minimum 2 mois à temps plein au terme duquel vous allez soutenir votre projet de fin d’études face à un jury.

La rémunération

D’une manière générale, le salaire mensuel brut qu’un architecte peut percevoir est d’environ 2.000 € pour un débutant employé dans un cabinet d’architecture.

  • Il peut espérer toucher tous les ans une rémunération brute comprise entre 25.000 € et 30.000 €.
  • Quand il est confirmé, l’architecte pourrait prétendre à un salaire annuel brut compris entre 30.000 € et 70.000 € en fonction de son statut, de l’importance de son portefeuille clients et du volume de travail qu’il aura assuré.

Le bémol dans le métier d’architecte est la possibilité d’évolution qui est assez compliquée. Mais il reste un métier qui vous permettra de bien gagner votre vie surtout si vous avez quelques années d’expérience à votre actif.

Dans le secteur privé, vous allez exercer dans un cabinet d’économiste de la construction ou d’architecture. Vous pouvez également travailler à votre compte. Dans le secteur public, vous intégrez les ministères, les préfectures ou les collectivités locales.

Compétences, aptitudes et qualités

Le succès de l’architecte n’est pas uniquement basé sur ses diplômes. Il doit posséder un sens aigu de la créativité et être un bon dessinateur. Il devrait également disposer de bonnes connaissances en histoire de l’art qui lui serviront lors de projets de rénovation. Pour réaliser ses plans, l’architecte doit être à l’aise avec les outils de base tels que les crayons tout comme les logiciels de dessins complexes.

Précis et rigoureux, l’architecte bénéficie de notions juridiques particulièrement celles ayant rapport avec le droit de l’urbanisme. Sa réactivité, sa disponibilité et son aptitude à résister au stress lui permettront de gérer au mieux les imprévus, les retards ou les modifications qui s’opèrent souvent en début de chantier.

Les qualités personnelles et les capacités de l’architecte sont étroitement liées. Puisqu’il travaille généralement en équipe, il devra apprendre à s’adapter à chacun de ses collaborateurs. Il doit savoir écouter ses clients comme ses adjoints afin de pouvoir avancer.

L’écoute lui permettra de trouver rapidement des solutions et de régler toutes désinformations qui pourraient nuire à l’accomplissement de son travail. Outre le fait de pouvoir prendre des initiatives, un bon architecte assumera ses responsabilités notamment quand les décisions prises affectent la réalisation et l’aboutissement du projet. Ces qualités se complètent avec les compétences et les connaissances acquises durant les études, les stages et les expériences professionnelles.